Conférence – débat « La question migratoire : vers une Europe solidaire ? »
> Retours sur la conférence organisée à l’espace Cosmopolis

Face aux faits d’actualité la Maison de l’Europe a organisé une conférence-débat sur « La question migratoire : vers une Europe solidaire ? » Cette conférence organisée le mercredi 27 mai à l’Espace Cosmopolis, animée par Yves PASCOUAU, Docteur en droit public de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Directeur au European Policy Centre, a vu un auditoire varié s’interroger sur la responsabilité de l’Europe face aux vagues migratoires d’hommes, de femmes et d’enfants en quête de sécurité. Le propos a permis notamment de revenir sur les fondamentaux et ainsi tordre le cou aux idées reçues, car sur ce sujet nos impressions, nos perceptions sont trompeuses.

Lors de son discours d’introduction, Martine BURON, Présidente de la Maison de l’Europe à Nantes, est revenue sur les définitions des termes « émigré » et « demandeur d’asile » pour mieux comprendre dans quels champs nous nous situons :


Qu’est-ce qu’un ou une émigré(e) ?
Personne qui a quitté son pays d’origine pour s’installer dans un autre pays.


Qu’est-ce qu’un ou une réfugié(e) ?
Personne ayant quitté son pays d’origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales, et ne bénéficiant pas, dans le pays où elle réside, du même statut que les populations autochtones, dont elle n’a pas acquis la nationalité.


Qu’est-ce qu’un demandeur d’asile ?
On confond souvent les termes de « demandeur d’asile » et de « réfugié » : un demandeur d’asile est une personne qui dit être un(e) réfugié(e) mais dont la demande est encore en cours d’examen.


Vers une Europe solidaire ou vers une Europe plus solidaire ?


C’est autour de cette nuance qu’Yves PASCOUAU a articulé sa conférence. En effet la solidarité européenne s’exerce déjà en temps normal car elle est organisée par le Traité sur l’Union Européenne :


Article 3


« L’Union Européenne promeut la cohésion économique, sociale, et territoriale, et la solidarité entre les Etats membres » Et par le Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne

Article 67


L’Union Européenne « assure l’absence de contrôles des personnes aux frontières intérieures et développe une politique commune en matière d’asile, d’immigration et de contrôle des frontières extérieures qui est fondée sur la solidarité entre États membres et qui est équitable à l’égard des ressortissants des pays tiers ».


Article 80


Les politiques de l’Union visées au présent chapitre et leur mise en œuvre sont régies par le principe de solidarité et de partage équitable de responsabilités entre les États membres, y compris sur le plan financier.

Mais celle-ci doit s’exercer « plus » en période exceptionnelle qu’elle soit d’ordre humanitaire et/ou financière, en organisant la relocalisation et la réinstallation de ces demandeurs d’asile politique.


La conférence s’est terminée sur une autre interrogation : la solidarité peut-elle s’exercer par la contrainte ? Nul doute que ce sujet de la question migratoire devra à nouveau être traitée pour suivre les propositions de la Commission Européenne et la mise en application de celles-ci par les Etats membres.

Share |
33, rue de Strasbourg - 44000 Nantes
Tel : +33 (0) 2 40 48 65 49
contact (at) maisoneurope-nantes.eu


CONTACT / INFORMATIONS LÉGALES